ENERGIA SERVICES | CD2E
Ce site utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation des cookies

ENERGIA SERVICES

Sous-titre: 
Retour d'expérience sur le dispositif de formation innovant mis en place par ÉCHOBAT.
Image: 

L’entreprise a accueilli des personnes en recherche d’emploi qui ont suivi 140 heures de formation en situation de travail sur chantier. Son directeur général, Serge Genet, revient avec nous sur cet accompagnement et son expérience d’accueil de personnes en insertion ou en apprentissage.

 

Pouvez-vous nous présenter ENERGIA SERVICES ?

ENERGIA Services ce sont en fait quatre entreprises spécialisées sur les métiers de la plomberie, la ventilation, la climatisation et le chauffage. Avec deux de ces entreprises (IDC Concept et Effet d’O), nous intervenons sur des gros chantiers, par exemple dans le secteur tertiaire, dans des établissements de santé, des salles de sport, etc. Les autres structures (Effet d’O Habitat et Energia Maintenance) sont dédiées d’une part à la maintenance et au dépannage et d’autre part au marché des particuliers.

Toutes structures confondues, nous comptons 54 salariés permanents en 2019. Un tiers de ces salariés est issu de l’insertion ou de l’intérim.

 

Quels enseignements tirez-vous de cette formation expérimentale ?

 

Compte tenu du contexte, Echobat est basé sur l'eco-construction et à part égale sur l'insertion, il était fondamental que cette notion de savoir-être soit au cœur du dispositif, je trouve que les services (pôle emploi, Echobat, Cd2e) ont fait du très bon boulot pour détecter les candidats potentiels.

De mon point de vue, le système éducatif n'a pas su s'adapter aux besoins des entreprises ces dernières années, en perdant petit à petit le lien avec l'entreprise. Alors que nous avons un rôle important à jouer, il faut que nous soyons plus impliqués.

Je suis régulièrement en lien avec des organismes de formation, comme l'AFPA, mais le savoir être n'est pas au cœur de leurs préoccupations. 

J'ai l'impression qu'il y a 40 ans, quand je suis sorti de l'école, on sortait du système scolaire beaucoup mieux formé. On apprenait à travailler ensemble, le savoir-être occupait était plus considéré qu'aujourd'hui et les jurys était essentiellement composé d'artisans et de gens de terrain, ce qui facilitait l'embauche en sortie de parcours.

Aujourd'hui, il y a une telle diversité de formations et d'établissements, que souvent les parcours ne sont pas remplis, les enseignants n'ont pas une vision complète du terrain, ce qui est dommage, car des établissements qui sont pourtant bien équipés ne sont pas suffisamment valorisés.

Ce type de formation, courte (ndlr : formation de 170 heures) et principalement en situation de travail (140 heures) est un excellent tremplin pour remettre un pied dans le monde du travail. Mais cela ne peut marcher que si les gens sont mis dans de bonnes conditions et donc si les entreprises font l'effort de les accueillir correctement.

Même si le travail sur une courte période de formation n'est pas toujours parfait, quand les stagiaires sont motivés et n'hésites pas à communiquer, ça se passe très bien.

Sur les trois personnes que nous avons accueilli, deux sont allés jusqu'à la fin du parcours de formation, nous en avons embauché une, et si notre activité s'accroît dans les mois à venir, nous comptons recontacter la seconde.

 

Seriez-vous partant pour réitérer une formation de ce type ?

Nous ambitionnons de répondre sur les marchés des bailleurs sociaux, dans le cadre du projet de Renouveau du Bassin Minier, il va falloir que nous nous positionnons et nous allons devoir recruter.

Ce type de formation nous paraît donc très adapté pour rapidement déceler le potentiel des personnes et intégrer les plus motivées.

La mise en place de modules courts de formation permet de rapidement être efficace sur les tâches simples. Ensuite, des poursuites de parcours sont envisageables pour se perfectionner et aborder d'autres champs de compétences plus techniques.

 

En savoir +

Le site du groupe Energia Services

Contact : Serge Genet, Directeur, 03 21 44 30 45 -  effetdohabitat@energiaservices.fr