Le collectif ZERM : pour développer l'économie du réemploi | CD2E
Ce site utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation des cookies

Le collectif ZERM : pour développer l'économie du réemploi

Zerm est un collectif de 5 architectes, fondé en 2015 et installé à Roubaix. L'association a pour objectifs "la production et la diffusion de connaissances liées aux techniques de réhabilitation".

Le cd2e met en avant les initiatives régionales de l’économie circulaire

Aujourd’hui le secteur du bâtiment doit faire face à une problématique de taille quant à la gestion de ses déchets.

En effet, c’est un secteur qui est très consommateur de matières premières et d’eau, mais également un gros producteur de déchets avec environ 40 millions de tonnes de déchets par an en France. Or les roches, sables, granulats nécessaires à la construction sont des ressources naturelles non renouvelables, qui s’épuisent.  En parallèle, notamment en raison de la croissance démographique, la demande ne faiblit pas pour les marchés de la construction. 

L’intégration de l’économie circulaire dans le secteur de la construction semble alors évidente et les initiatives se développent.
C’est dans ce contexte que ZERM souhaite développer une économie du réemploi.

Le cd2e est allé à leur rencontre dans les ateliers Jouret, au 13 rue de l’hospice à Roubaix, où ces jeunes architectes travaillent sur le parpaing.

C’est leur projet phare qui porte sur le développement du réemploi dans le secteur du bâtiment par la mise en place d’une ressourcerie de matériaux de seconde main issus de la déconstruction ou la réhabilitation.

Le collectif a eu l’occasion de travailler sur le chantier de déconstruction des 3 suisses, où il a pu récupérer des matériaux divers dont : du parquet de chêne, des poutres IPN 160, des racks industriels, des panneaux Trespa, des luminaires, environ 200 m2 de moquette, des mains courantes industrielles, des planchers techniques, un radiateur, des cornières et bacs de convoyeur.

Ces éléments ont été intégrés dans leurs différents projets :

  • la réhabilitation d’une maison de ville,
  • la réalisation d’abris pour animaux dans une ferme pédagogique,
  • un projet de recherche et la construction du Parpaing
  • le reste des éléments ont alimenté le stock de ce dernier.

Cependant, la notion de réemploi n’est pas encore automatique lors de chantiers de déconstruction et reste confrontée à des freins d’ordre technique, réglementaire et financier.
Ces architectes sont déterminés à lever ces freins et ne tarissent pas de projets de développement dans les années à venir.

Le cd2e suivra leur évolution de près !

En savoir plus

collectif ZERM - l'économie du réemploi