Valorisation des sédiments

Le transport fluvial de marchandises permet de réduire considérablement la consommation de carburant et les émissions de CO₂. Avec ses 8 500 km de voies d’eaux navigables, la France dispose aujourd’hui encore d’un atout majeur envié par de nombreux pays européens et du monde.

valorisation des sédiments, enjeu majeur de l’éco-transition

L’accumulation de sédiments, limitant la hauteur d’eau des fleuves, rivières, canaux, ports maritimes, …, rend la circulation de ces voies navigables difficiles, voire impossibles, à certains endroits. Afin de garantir les niveaux d’eau suffisants, il est nécessaire d’entreprendre régulièrement des opérations de dragage des voies navigables et des ports. 

Outre l’impact sur l’économie, les sédiments présents dans les ports, les canaux et les fleuves constituent également une menace pour les écosystèmes. En effet, les milieux aquatiques peuvent accumuler des polluants et témoigner d’un passé industriel ou d’activités humaines actuelles.

Or il est possible, à la suite de ces opérations de dragage, de récupérer les boues de sédiments et de les valoriser. C’est dans ce contexte que le CD2E intervient avec ses partenaires dans la dynamique SEDIMATERIAUX  en Hauts-de-France

0 km
de voies d’eaux navigables en France
0
millions de m³ de sédiments sont dragués chaque année en France
0
millions de tonnes transportées par voie d’eau = économie carbone de 500 000 camions

Quels enjeux pour la gestion des sédiments ?

Au-delà de la gestion des sédiments, l’émergence et le développement de filières de valorisation des sédiments permet de répondre à de nombreux enjeux :

La mission du CD2E

A travers son pôle Économie Circulaire et le centre ressources SEDILAB, le CD2E, met à votre service l’expertise d’un consultant dédié au développement, à la recherche et à l’innovation sur la valorisation des sédiments de dragage et  accompagne ainsi collectivités, industriels, TPE et PME et porteurs de projets et propose :

 

  • Une veille stratégique, réglementaire et technologique,
  • Un appui à la R&D Innovation, en particulier via SEDIMATERIAUX,
  • Un enrichissement et diffusion des travaux : méthodologies et résultats,
  • Une formation et sensibilisation des acteurs institutionnels et économiques

Votre contact

CyrilScribot

Les filières

Le CD2E a contribué à la création de nombreuses filières de valorisation des sédiments :

  • Asphalte (à l’étude)
  • Bétons
  • Ciments (à l’étude)
  • Couvertures de sites
  • Fonds de bassin étanches
  • Valorisation agronomique
  • Préfabriqués
  • Technique routière
  • Composites
  • Éco-modelés paysages