Qualité environnementale et confort

Le confort et le bien-être au cœur d’un bâtiment durable découlent de la qualité environnementale du bâtiment : la qualité de l’air, la ventilation, mais également de l’isolation.

Confort et bien-être dans un bâtiment

Pour qu’un bâtiment soit considéré comme confortable il est important de maintenir un taux d’humidité et une température homogènes tout au long de l’année.

0 %
de notre temps est passé dans des espaces clos
0 °
température moyenne d’un bâtiment considéré comme confortable
0 %
taux d’humidité d’un bâtiment considéré comme confortable

Qualité de l’air dans le bâtiment

La qualité de l’air Intérieur est un enjeu prépondérant pour notre santé et notre confort. Elle dépend de nombreux facteurs, dont certains sont en lien direct avec de notre comportement.

Comment peut-on agir sur la qualité de l’air intérieur ?

Il est possible d’agir que la qualité de l’air intérieur d’une habitation en mettant en place diverses actions :

 

  • Mise en place d’une ventilation performante,
  • Prise en compte du risque radon le cas échéant,
  • Gestion de l’humidité,
  • Contrôle des appareils à combustion pour éviter les intoxications au monoxyde de carbone
  • Vigilance dans le choix des matériaux en contact avec l’air intérieur
  • Etc.

Votre contact

NicolasGUEZEL

Notre offre de services

Pour aller plus loin...

L’Agence Qualité Construction (AQC) est une association dont la mission est la prévention des désordres et l’amélioration de la qualité de la construction. 

La Mission de l’AQC

Le CD2E participe au dispositif REX Bâtiments Performants.

20 visites de bâtiments rénovés ont été réalisées sur plusieurs typologies (logements individuels, logements collectifs, bâtiments tertiaires), sur l’ensemble du territoire des Hauts-de-France.

A partir de ces visites, les grands enseignements relatifs à la ventilation simple flux et à la ventilation double flux ont été identifiés et retranscrits, en lien avec des experts, dans plusieurs livrables (Rapport thématique, photos commentées, étude de cas, QCM, vidéo). Ceux-ci seront mis à disposition gratuitement sur la mallette pédagogique de l’AQC.

+ d’infos : Dispositif REX Bâtiments Performants | Agence Qualité Construction (qualiteconstruction.com)

 

Le projet ET’Air porté par le CD2E regroupe 10 opérateurs flamands, français et wallons travaillant ensemble afin de structurer une filière transfrontalière de professionnels qualifiés en matière de construction saine et de développer l’accès des PME à un marché de la construction prenant en compte la qualité de l’air intérieur.

ET’Air contribue activement à la volonté européenne de mise en place d’une croissance intelligente, durable et inclusive et aux stratégies régionales de développement axées sur l’innovation et la formation.

En effet, le projet vise à créer, valoriser et mutualiser des dispositifs de développement et d’accompagnement de PME afin de permettre leur accès au marché de la construction/rénovation énergétique intégrant des exigences de qualité de l’air intérieur (QAI).

La QAI est une préoccupation majeure de l’acte de construire. Elle doit être au centre de la réflexion et de la pratique des professionnels du bâtiment afin de ne pas générer de nuisances et de pathologies pour les occupants.

Les missions ET’Air

ET’Air mène des actions sur trois axes complémentaires :

  • Former les professionnels du bâtiment sur les questions de la QAI
  • Diffuser des données QAI validées – scientifiquement et techniquement
  • Susciter la demande en matière de bâtiments sains

Les entreprises formées auront une longueur d’avance pour répondre aux nouvelles exigences réglementaires en matière de QAI et pour anticiper la demande croissante en matière de bâtiments “énergétiquement performants et sains” sur le territoire transfrontalier.

Durée du projet ET’Air

Le projet a débuté en octobre 2017 et durera jusqu’en septembre 2021.

Les territoires impliqués

France (Hauts-de-France, Grand-Est), Wallonie (Hainaut, Namur, Luxembourg), Flandre-Occidentale.

Avec le soutien du Fonds Européen de développement régional.

Les partenaires ET’Air

Espace Environnement, Cluster Ecoconstruction, BTP CFA Grand Est, APPA, Université de Mons, Université de Gand, Université de Valenciennes, VCB, Vito et CD2E.

Confort et isolation thermique

Votre contact

MaxenceFrance

Le confort et le bien-être au cœur d’un bâtiment durable passent obligatoirement par l’isolation. Afin de bénéficier de bonnes conditions pour un confort d’hiver et d’été il ne faut pas négliger l’isolation : parois, fenêtres et inertie thermique du bâtiment.

Le confort peut être ressenti différemment par chaque occupant d’un bâtiment. Il englobe plusieurs aspects, comme l’acoustique, la thermique ou les courants d’air.

Le confort hygrothermique correspond au couple température-humidité pour lequel l’occupant se sent bien. Il comprend généralement une température de 17 à 26°C, et un taux d’humidité de 40 à 70%.

L’isolation

L’isolant est utilisé depuis longtemps pour protéger le bâtiment du froid et ainsi garder la chaleur qu’il produit. C’est ce qu’on appelle le confort d’hiver.

Toutefois, la notion de confort d’été, c’est-à-dire de protéger le bâtiment des surchauffes, est de plus en plus importante. Afin de maintenir une température moyenne (entre 19 et 22°C) à l’intérieur d’un bâtiment ou d’un logement, quelle que soit la température extérieure, il est important qu’en été, comme en hiver, la température extérieure n’influe pas sur la température intérieure.

Inertie thermique

Les isolants disposant d’une forte inertie thermique permettent d’assurer ce confort d’été.
L’inertie thermique est la capacité d’un matériau à résister aux changements de température brutaux. Cette notion est associée à la densité, et permet d’observer le phénomène de déphasage thermique, c’est-à-dire le temps que va mettre le matériau à chauffer. Si les matériaux denses (briques de terre crue, laine de bois, béton de chanvre, etc.) sont mis en œuvre, cela permettra d’assurer un bon confort d’été.

Focus : les isolants écologiques

Il existe plusieurs types d’isolants écologiques : 

  • Les isolants biosourcés, issus de la biomasse : lin, chanvre, paille, liège, bois, etc.
  • Les isolants agro-sourcés, issus des animaux : laine de mouton
  • Les isolants recyclés ; laine de coton, ouate de cellulose etc.

Notre offre de service